Comment aborder l’épreuve de mise en situation?

conseils pour réussir l'épreuve de mise en situation
conseils pour réussir l’épreuve de mise en situation

Je vous livre quelques conseils pour aborder cette épreuve qui est présente en général à l’oral des concours, ce sont des questions que le jury vous pose pour tester votre réaction et vos moyens d’y répondre.

Les questions typiques que l’on retrouve:Vous êtes chef de service X, vous êtes confrontés à un agent qui arrive constamment en retard que faites-vous?Ou la variante vous êtes confrontés à un agent qui vient ivre au travail ?

Dans ce genre d’épreuve il faut savoir faire preuve de bon sens mais également se positionner en tant que chef et être en mesure de rappeler la réglementation applicable.Ainsi, confronté à un agent qui arrive constamment en retard, peut-on considérer cela comme une faute professionnelle?Je ne pense pas.

​Recevez chaque semaine des conseils exclusifs pour réussir vos concours

​En indiquant votre adresse mail vous serez ajouté à ma liste de contacts. Je vous enverrais des mails quotidiennement et je vous proposerais des formations. Pas de panique vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A cette 1ère question avec le recul et mon expérience de manager voici comment je répondrais :
Tout d’abord je privilégie le dialogue, j’essaie de comprendre pourquoi l’agent arrive constamment en retard, je convoque l’agent dans mon bureau et j’en réfère à mon supérieur hiérarchique,
Je demande à l’agent de rattraper ses heures
Si les retards se reproduisent j’écris un rapport

Les réponses apportées ci-dessus sont des réponses de type concours dans la réalité les choses ne se passent pas comme çà.Si vous avez affaire à un agent tire au flanc à la moindre remontrance, il se mettra en arrêt maladie.Et c’est difficile de prouver qu’il ‘agit d’un arrêt de complaisance.

Pour l’agent qui arrive ivre, je n’ai jamais été confrontée à ce genre de situation.Ce que je préconiserais dans ce genre de cas c’est de mettre l’agent à l’abri dans un 1er temps, si possible à l’infirmerie s’il y en a une afin qu’il « décuve ».En tant que supérieur hiérarchique vous n’êtes pas habilités à vérifier le taux d’alcoolémie d’un agent, je pense que dans ces cas là il vaut mieux appeler les urgences.Bien entendu on ne laisse pas l’agent repartir avec sa voiture ou à pied !

Dites-moi dans les commentaires qu’est-ce que vous auriez répondu à ce type de questions ?

Abonnez-vous aux commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.