point de vue

Le blues des enseignants

laboratorio-424746_1920

Comme vous le savez chers lecteurs, je travaille pour l’Education nationale, je suis gestionnaire d’un établissement scolaire.Je côtoie au quotidien des enseignants et je ressens du blues dans leurs propos.

​Bonjour, Je suis Jessie

​Rejoignez mes contacts privés et recevez des informations exclusives pour réussir vos concours de la fonction publique.

Les raisons de la colère
Le niveau des élèves baisse, je pensais que c’était un mythe amplifié par les médias.De plus en plus d’élèves passent d’une classe à une autre sans maîtriser les bases en français (grammaire, conjugaison, orthographe.. ) ou encore connaître les tables de multiplication.D’après mes collègues enseignants, les élèves sont moins attentifs en classe, ils ne lisent pas les consignes jusqu’au bout.

Les réformes en cascade : la refonte des programmes scolaires au collège, la réforme du collège…Comme d’autres fonctionnaires les enseignants ont le sentiment que les réformes sont appliquées sans concertation préalable.

Le système de mutation qui n’est pas toujours compréhensible.

Les classes surchargées, il n’est pas rare de voir des classes en collège ou au lycée avec 30 élèves.

Il existe encore d’autres points mais je ne vais pas tous les énumérer dans cet article ?

Est-ce que çà vaut encore le coup de devenir enseignant en 2015 ?

Je donne mon avis personnel, je n’aimerais pas être enseignante pour plusieurs raisons :
-je pense que je n’aurais pas d’autorité vis à vis des élèves
-je trouve les élèves sont trop difficiles, trop agités (bon j’étais pas mieux à l’adolescence)
-lorsqu’on est enseignant il faut toujours avoir prévu quelque chose, une séance de cours, moi je gère mon temps de travail en fonction des urgences des dossiers en cours selon les établissements çà peut être très calme
-je trouve la rémunération peu attractive

Bon çà c’est le coté assez subjectif, pour le coté plus objectif.Le métier d’enseignant a certains avantages, le plus important à mes yeux c’est de pouvoir concilier vie privée et vie professionnelle.Notamment grâce aux horaires, la plupart de mes collègues professeurs travaillent 18 heures par semaine, certains d’entre eux arrivent à caser leurs horaires sur 3 jours ce qui fait qu’ils sont en weekend dès le jeudi!Moi à coté je suis à 50 heures hebdomadaires.
Vous n’êtes pas obligés d’enseigner toute votre vie, des débouchés existent notamment devenir chef d’établissement.

Bon si malgré tout, vous êtes intéressés par les concours d’enseignants vous avez jusqu’au 15 octobre 2015 pour vous inscrire.

J’espère que cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager .

You may also like...

Abonnez-vous aux commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.